9 – Bebe, à Quand ton Retour ……….

1 08 2011

Il était 19h, Pixita rentra épuisée du boulot, les horaires avaient été encore modifiés à son grand dam. Il lui faudrait du temps pour s’accoutumer. Depuis dimanche, elle déprimait; le pauvre Trésor essayait tant bien que mal de la rassurer et de lui redonner le sourire mais elle voyait à peine ses efforts. Couchée dans son lit, elle était concentrée sur ce qu’elle appelait  » SON BILAN PRO-PROVISOIRE 2011″. En gros, elle avait un boulot détestable mais un boulot tout de même, un fils qu’elle adorait plus que tout mais dont elle ne pouvait être présente quotidiennement à cause du père du petit et elle avait un homme qui l’aimait malgré ses défauts. Mais honnêtement, quant elle pensait à Maggi, son amie et collègue, sa vie n’était vraiment pas plus mal. Elle ne devait vraiment pas s’en plaindre. Maggie était une jolie libanaise d’1m58, une petite fofolle dans son genre mais d’une douceur infinie. Pixita l’adorait et se confiant sans hésiter à sa grande amie qui en amour n’avait pas autant de chance qu’elle.

Pixita se mit à décrire sa journée à son journal intime. Elle avait commencé à jeûner avec son copain. Le carême musulman avait débuté le jour-même et s’étendait sur 40 jours. C’était un jeune sec ( sans nourriture, ni boisson). Son 1er jour de jeune s’était plutôt bien déroulé au point où elle pensait faire tous les 40 jours. Elle avait essayé d’étudier le Coran pour apprendre à prier mais il lui parut tellement compliqué qu’elle se demanda comment Trésor y arrivait. Le nom musulman quel avait choisi était: NOUR qui signifie LUMIÈRE. Trésor adorait ce prénom, ravit que sa future femme l’ai choisi. Depuis quelques temps, une envie presque violente la taraudait; elle désirait avoir un bébé. Mais n’étant pas encore mariée, elle ne pouvait se permettre ce luxe. Décidément, l’attente était trop longue.

Image de prévisualisation YouTube


Actions

Informations



2 réponses à “9 – Bebe, à Quand ton Retour ……….”

  1. 2 08 2011
    MALINBE (17:57:13) :

    DECIDEMENT PLUS JE LIS ET MIEUX JE SUIS EPATé… L HISTOIRE EST INTENSE ET VIVANTE .. REVOIS JUSTE UN PEU LES SYNTAXES AUSSI J’AI PAS BIEN COMPRIS CELLE DE CETTE PHRASE « un fils qu’elle adorait plus que tout mais dont elle ne pouvait être présente quotidiennement à cause du père du petit « 

  2. 4 08 2011
    pixita (16:47:43) :

    Cher MALINBE: c’est un peu compliqué et je ne sais pas comment le developper

Laisser un commentaire




mariatokyo |
le chapiouasulie racconte l... |
idées en liberté |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les pages de Zenon
| mehri blog
| Le monde de Montalbano